Interview de Milly ParKeur, rappeuse afroféministe togolaise : « On ne peut pas lutter de la même façon que les femmes blanches ont lutté chez elles, on ne vit pas dans les mêmes sociétés donc nous devons trouver nos propres modes d’actions. »

16463666_2228713377354731_476923229838055061_o

J’ai découvert récemment une jeune rappeuse  talentueuse prénommée Milly Parkeur grâce au webzine féminin togolais Tougbedze. Passionnée de rap depuis l’âge de douze ans, Milly Parkeur a décidé d’utiliser sa plume et son flow pour dénoncer les oppressions vécues par les femmes de son pays et inspirer les jeunes filles togolaises à aller au bout de leurs rêves et de leurs aspirations. Pour ces raisons, j’ai souhaité l’interviewer cette jeune rappeuse pleine de vie afin qu’elle nous parle de son parcours et de ses engagements et nous livre son regard sur la situation sur la société togolaise en matière de droits des femmes.Lire la suite »

Littérature: « Chère Ijeawele ou un manifeste pour une éducation féministe » de Chimamanda Ngozi Adichie.

 

9782072721977

“Je suis convaincue de l’urgence morale qu’il y a à nous atteler à imaginer ensemble une éducation différente pour nos enfants, pour tenter de créer un monde plus juste à l’égard des femmes et des hommes.

Cet extrait du nouveau livre de Chimamanda N. Adichie intitulé “Chère Ijeawele ou un manifeste pour une éducation féministe” donne le ton. En effet, cet essai est un plaidoyer en faveur d’une éducation féministe pour tous. Rédigé sous forme d’une missive envoyée à une amie qui lui demanda des conseils afin de donner une éducation féministe à sa fille, l’ouvrage est composé de quinze suggestions dans lesquelles Chimamanda N. Adichie déconstruit les stéréotypes de genre, remet en question les normes patriarcales et donne les orientations nécessaires afin de donner une éducation dénuée de stéréotype de genre à nos enfants.Lire la suite »

BlackHERstorymonth#8 : Nanny, l’héroïne nationale jamaïcaine.

img_2092

Pour clôturer cette série d’articles « BlackHerStoryMonth », j’ai choisi de vous présenter le portrait de Nanny, une héroïne nationale jamaïcaine. Née au Ghana vers 1686 et originaire de la tribu ashanti, Queen Nanny (ou Nanny) fut capturée avec des membres de son village lors de conflits inter-tribus et fut vendue comme esclave et envoyée en Jamaïque. Elle devint par la suite une des figures majeures de la résistance des marrons jamaïcains au dix-huitième siècle. Lire la suite »

BlackHERstorymonth#6 : Chica Da Silva, l’ascension sociale d’une esclave noire brésilienne.

zz22

Chica Da Silva (ou Xica Da Silva), de son vrai nom Francesca da Silva de Oliveira, naquit en 1732 dans la ville de Vilo de Principe, dans le nord de l’état de Minas Gerais, au Brésil. Fruit des amours entre Antonio Caetano de Sá, un portugais et Maria Da Costa, une esclave noire originaire du Golfe de Guinée ou de Bahia, d’après les sources. Elle est une figure importante de l’histoire du Brésil et un symbole dans la communauté afro-brésilienne.Lire la suite »

BlackHERstorymonth#5 : Funmilayo Anikulapo Ransome Kuti, la Mère des droits femmes.

funmilayo_ransome-kuti_graduate

A l’occasion du Black History Month (le Mois de l’Histoire des Noir.e.s), j’ai décidé de  reprendre ma série d’articles intitulée “BlackHERstorymonth” afin de mettre en lumière les parcours et les contributions importantes des femmes africaines et afrodescendantes dans l’Histoire.

Pour ce premier article de la série, j’ai choisi de vous parler de Funmilayo Ankikulapo Ransome Kuti. Son patronyme vous est sûrement familier. Funmilayo Ankikulapo Kuti est bien la mère du légendaire Fela Kuti. Néanmoins, au-delà du fait qu’elle est la génitrice du père de l’afrobeat, Funmilayo Ankikulapo Ransome Kuti fut une femme politique, une militante des droits des femmes et une figure influente qui marqua l’histoire de son pays le Nigeria ainsi que celle de l’Afrique.Lire la suite »