Le 8 mars, et après?

Nous sommes le 8 mars  et comme chaque année à cette même date, nous avons droit au même cirque marketing. « La journée de la femme » est devenu un prétexte pour offrir des bouquets de fleurs, des bons de réduction sur des produits de beauté » et d’autres choses qui ont pour but de permettre aux femmes de se sentir si « spéciales » en cette journée. Tout cela est risible. Le 8 mars n’est pas la « la journée de la femme » mais la Journée Internationale des droits des femmes ! C’est sans doute une évidence pour certaines d’entre vous mais de nombreuses personnes pensent encore que le 8 mars est une célébration de « la femme » comme la fête des mères ou des pères. Je ne peux pas les blâmer car moi-même étant plus jeune, j’ignorais la portée politique du 8 mars et son importance pour la lutte pour les droits des femmes. Il faut reconnaître que la Journée internationale des droits des femmes a été complètement détournée de son sens originel pour devenir un outil marketing de la société capitaliste et consumériste.

Lire la suite »

« The Cut : Exploring FGM » : un film qui lève le voile sur les mutilations génitales féminines.

425abe358bf040db9eb66ea351aca6a7_18-1.jpg

Le 6 février dernier, à l’occasion de la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines (MGF), j’ai assisté à la projection du film « The Cut : Exploring FGM », organisée par le GAMS (Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles), End FGM et Intact asbl , au Cinéma Aventure à Bruxelles. Dans ce film, qui est une production de la chaîne Al Jazeera, la journaliste suédoise d’origine érythréenne Fatma Naib se rend au Kenya et au Somaliland pour comprendre les raisons de la perpétuation des MGF dans ces pays. Elle termine son périple en retournant en Suède où elle devra faire face à son histoire personnelle. Issue d’une culture qui pratique les MGF, Fatima Naib interroge sa mère sur les raisons qui l’ont poussé à ne pas respecter la tradition en ne l’excisant pas ainsi que sur la manière dont elle a vécu le fait d’être elle-même excisée.Lire la suite »

Interview de Cornélia Glèlè, réalisatrice béninoise : « Il y a de plus en plus de violences sur les femmes et le cinéma est un peu complice. »

img_20181031_071636_505

Durant mon séjour à Ouagadougou en novembre dernier dans le cadre de l’atelier sous-régional organisé par l’ONG Équilibres et Populations, j’ai fait la connaissance de Cornélia Glele, activiste, réalisatrice et blogueuse béninoise. A cette occasion, nous avions échangé sur son engagement en faveur du droits des femmes et du cinéma dans son pays. J’ai souhaité l’interviewer afin qu’elle nous en dise plus sur son parcours, ses activités et sur la situation actuelle au Bénin en matière des droits des femmes.Lire la suite »

« Nous devons protéger nos hommes. »

thinkstockphotos-528825543

La semaine dernière, la chaîne de télévision américaine Lifetime a diffusé le documentaire « Surviving R. Kelly » en six parties réalisé par Dream Hampton. J’ai regardé en intégralité tous les épisodes et le moins que l’on puisse dire c’est que je suis révulsée. Je n’ignorais pas les accusations d’abus sexuels et de violences de nombreuses à l’encontre de R. Kelly mais écouter ces femmes raconter en détails les abus et les sévices que leur a infligés le chanteur, était à certain moment insoutenable. Même si ce documentaire peut être dur, je pense qu’il est important de le regarder pour comprendre l’ampleur des violences sexuelles et physiques que R. Kelly a infligé à ces femmes durant des années et également car les histoires de ces femmes méritent d’être entendues. Si cela vous pouvez regarder les 6 épisodes ICI. D’ailleurs, je tiens à saluer les femmes qui ont eu le courage de témoigner ainsi que le mouvement Time’s Up qui a permis grâce à la campagne #MuteRKelly de dénoncer publiquement les crimes du chanteur qui sévit depuis plus de trois décennies.   Lire la suite »

Les dix moments qui m’ont marqué en 2018

49132507_292507664943460_5310897374137155584_n

Je vous souhaite une excellente année 2019 à tous.tes ! Pour débuter cette nouvelle année, je souhaitais partager avec vous les dix moments qui m’ont marqué en 2018. Positifs, tristes, déchirants, porteurs d’espoirs, ces moments m’ont fait réfléchir, questionner mes certitudes et mettre en perspective mes convictions. L’année 2018 fut une année riche, dense et intéressante. Je souhaite que la nouvelle année que nous entamons soit toute aussi fascinante et porteuse de transformations profondes et qu’elle permette que les changements amorcés en 2018 puissent se concrétiser.
Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à préciser que les dix moments que j’ai choisi de vous présenter ne sont pas classés par ordre d’importance.Lire la suite »

Nos cheveux, nos choix!

feature-picture-relaxed-vs-afro

Hier, je lisais un article de BBC Africa sur les propos tenus par le président ougandais Yoweri Museveni à propos de Quinn Abenakyo, la nouvelle Miss World Africa. En effet, celui-ci  tweeté une photo de sa rencontre avec la jeune femme en indiquant en légende ceci « : (…) « I have encouraged her to keep her natural, African hair. We must show African beauty in its natural form.” (Je l’ai encouragé à porter ses cheveux naturels. Nous devons montrer notre beauté africaine dans sa forme naturelle.) A cela, Quinn Abenyako a rétorqué que bien qu’elle était d’accord avec le président avec le fait qu’il ne fallait pas copier le modèle occidental, nul n’a le droit de définir comment une personne porte ses cheveux et que le plus important c’est d’être en accord avec soi-même.Lire la suite »