Témoignage de Betty Codjie sur le repassage des seins : « C’est tout à fait normal pour une fille d’avoir des seins alors l’en priver ou freiner le développement de ceux ci c’est un peu comme lui demander de renier sa nature. »

 

IMG_20180413_103532

Il y a quelques semaines, j’ai posté sur ma page Facebook une vidéo d’une jeune femme victime du repassage des seins. Le repassage des seins est une pratique qui consiste à utiliser des objets chauffés ou non pour masser , scarifier ou bander les seins des jeunes filles en vue de les empêcher de croître ou de les faire disparaître. Cette opération a pour but de faire disparaître la poitrine naissante des filles afin d’éviter qu’elles attirent le regard des hommes et ainsi éviter des grossesses précoces. Répandu principalement au Cameroun (où une femme sur dix en est victime) mais également dans d’autres pays africains tels que la Guinée-Bissau, le Tchad et en Guinée, le repassage des seins a de nombreuses conséquences physiques et psychologiques. En effet, de nombreux femmes ayant été victimes de cette pratique souffrent de mastodynites (douleurs mammaires), de kystes, d’infections, d’abcès et également de déformation mammaire qui entraîne une chute précoce des seins. Le cancer du sein pourrait également être une conséquence du repassage des seins car même le lien de causalité n’a pas pu être incontestablement établi, il a été constaté que de nombreuses victimes souffraient par la suite de la maladie.

Donc suite au partage de cette vidéo, j’ai reçu quelques commentaires dont un qui m’a particulièrement touché laissé par Betty Codjie, qui expliquait qu’elle avait vécu également cette expérience et que le traumatisme avait été profond. J’ai ensuite discuté avec elle en inbox et je lui ai proposé de témoigner sur mon blog pour partager son expérience pour sensibiliser sur cette pratique, ce qu’elle a accepté de faire.Lire la suite »

Publicités

Interview de Dolores Bakèla, co-fondatrice de l’Afro et du Fraîches Women Festival : “La diversité, ce sont déjà les vies, les parcours d’afrodescendant.e.s en France, acceptons les nuances, montrons-les et célébrons-les, elles sont précieuses!”

23032706_1217130868430773_7182050581295322690_n

Il y a quelques mois, j’ai pu faire connaissance avec Dolores Bakèla pour la première fois lors d’un évènement à Paris. Je la connaissais déjà à travers son travail sur L’Afro, média qu’elle a cofondé avec Adiaratou Diarassouba en 2015 pour mettre en lumière les expériences des afrodescendant.e.s. Quelques semaines après, lorsque j’ai appris via les réseaux sociaux qu’elle co-organisait le Fraîches Women Festival, j’ai été très enthousiaste car ce type d’évènement participe à créer des espaces de parole, de discussions et d’échanges pour les femmes autour de thématiques importantes qui les concernent directement.

Pour cette raison, j’ai voulu interroger Dolores pour qu’elle nous parle d’une part de son parcours et du média qu’elle a cofondé et d’autre part de l’organisation du festival et de l’importance qu’il revêt dans le contexte actuel.Lire la suite »

Interview de Milly ParKeur, rappeuse afroféministe togolaise : « On ne peut pas lutter de la même façon que les femmes blanches ont lutté chez elles, on ne vit pas dans les mêmes sociétés donc nous devons trouver nos propres modes d’actions. »

16463666_2228713377354731_476923229838055061_o

J’ai découvert récemment une jeune rappeuse  talentueuse prénommée Milly Parkeur grâce au webzine féminin togolais Tougbedze. Passionnée de rap depuis l’âge de douze ans, Milly Parkeur a décidé d’utiliser sa plume et son flow pour dénoncer les oppressions vécues par les femmes de son pays et inspirer les jeunes filles togolaises à aller au bout de leurs rêves et de leurs aspirations. Pour ces raisons, j’ai souhaité l’interviewer cette jeune rappeuse pleine de vie afin qu’elle nous parle de son parcours et de ses engagements et nous livre son regard sur la situation sur la société togolaise en matière de droits des femmes.Lire la suite »

Interview de Wendie Zahibo,auteure de « Reines des Temps Modernes : « Mon projet m’a réconcilié avec la femme, avec les femmes. J’ai pris conscience du pouvoir et de la force des femmes. »

15094321_1744063292585841_1179419967084816935_n.jpg

Il y quelques mois, j’ai découvert un très beau projet intitulé « Reines des Temps Modernes ». Ce livre qui a pour objectif de faire revivre dix héroïnes, reines et guerrières africaines et afrodescendantes qui ont marqué l’Histoire à travers des femmes actuelles a suscité mon intérêt car, en plus de trouver l’initiative intéressante et innovante, je pense qu’il est majeur de mettre en avant des femmes noires illustres à travers des projets tels que celui-ci. Comme je l’ai souvent écrit sur ce blog, la question de la représentation est primordiale et participe à l’émancipation et à l’estime de soi des femmes noires.Lire la suite »

Interview de Sylvia Serbin, auteure de « Reines d’Afrique et héroïnes de la diaspora noire : Première partie

Sylvia SERBIN

Le mois de mars est placé sous celui de la Femme. A l’instar de la Journée Internationale de la Femme le 8 mars, le Mois de l’Histoire des Femmes est l’occasion de célébrer les contributions et accomplissements des femmes dans notre société et à travers l’histoire.

A cette occasion, j’ai choisi de mettre à l’honneur une femme d’exception nommée Sylvia Serbin,auteure de l’ouvrage « Reines d’Afrique et héroïnes de la diaspora noire »qui retrace l’histoire et le parcours de grandes figures féminines de l’Afrique et de sa diaspora.Lire la suite »