BlackHERstorymonth#4 : Anastacia, l’esclave devenue sainte.

tumblr_m90bshcgo41r3iylco1_500

Anastacia est une sainte populaire vénérée au Brésil. Ses origines et son histoire demeurent floues car d’aucuns prétendent qu’elle est née en Afrique dans une famille royale bantoue et qu’elle fut emmenée comme esclave au Brésil en 1740 et d’autres affirment qu’elle est née au Brésil.

Cependant, toutes les sources s’accordent pour affirmer qu’Anastacia était dotée d’une beauté exceptionnelle, caractérisée entre autres par le bleu profond de ses yeux. En outre, la légende affirme qu’Anastacia était dotée de pouvoirs mystiques dont celui de guérir et accomplissait de nombreux miracles. Néanmoins, elle fut maltraitée par ses maîtres qui la muselèrent pour le reste de sa vie, la plaque de fer perforée sur sa bouche n’était retirée que pour lui permettre de s’alimenter.

Concernant la raison de cette punition, les versions diffèrent également. Certaines sources disent que l’épouse de son maître était jalouse de la beauté d’Anastacia et lui fit mettre un lourd collier de fer. L’épouse aurait aussi mutilé les mamelons d’Anastacia , de peur que son mari ne tombât amoureux d’elle. D’autres affirment qu’elle fut muselée en raison de sa résistance au viol de son maître tandis que certains attribuent ce châtiment au fait qu’elle rejetait la religion catholique et qu’elle enseignait les religions traditionnelles aux autres esclaves.

Elle fut maintenue muselée en tant qu’esclave sexuelle jusqu’à sa mort à l’âge de 82 ou 83 ans à Rio de Janeiro. En effet, elle succomba au tétanos, causé par la toxicité du masque en métal qu’elle portait en permanence sur le visage. Après sa mort, Anastacia devint un objet de dévotion chez les Noirs brésiliens.  Cependant, l’Église catholique ne reconnut jamais son existence et déclara en 1987 qu’Anastacia n’était qu’un mythe. Son image et son culte furent proscrits par l’Église. Toutefois,son culte se poursuivit dans la clandestinité notamment au sein l’umbanda, religion afro brésilienne.

L’histoire tragique d’Anastacia est représentative du traitement inhumain et cruel subi par les esclaves durant la traite négrière. Ils furent victimes d’une déshumanisation et d’un avilissement d’une horreur telle qu’aujourd’hui, plusieurs siècles après l’abolition de l’esclavage, les stigmates résultant de cette période subsistent encore. Toutefois, il est également important de ne pas porter uniquement un regard misérabiliste sur cette période sombre de notre histoire. En effet, de nombreux esclaves (les nègres marrons) furent des résistants qui refusèrent la servitude et le payèrent au prix de leur intégrité physique et/ou de leur vie. A l’image d’Anastacia qui mourut muselée en raison de sa résistance à son maître, les esclaves ne furent pas seulement des victimes passives, subissant leur sort sans rébellion comme l’histoire officielle tronquée semble le faire croire.

Anastacia est un modèle de résistance et de courage face à l’adversité qui doit nous inspirer à mener nos luttes sans relâche avec dignité et bravoure!

Le mois de février s’achève ainsi que la série d’articles #BlackHERstoryMonth » consacrée aux femmes noires qui ont marqué l’histoire. Au delà du plaisir que j’ai ressenti en vous dressant ces portraits de femmes noires d’influence chaque semaine, j’ai saisi encore plus qu’avant l’importance et la nécessité de raconter l’histoire de ces femmes. Pendant longtemps, nous avons cherché ailleurs les rôles modèles que nous ne pensions pas avoir sans nous douter que notre histoire était riche de ces modèles de femmes noires qui impactèrent et influencèrent l’histoire de leurs pays de manière indélébile. Comme dirait l’autre, le savoir est une arme. C’est une arme contre l’ignorance, le racisme, le sexisme mais également contre la haine de soi. Comment s’aimer et s’affirmer lorsqu’on est une femme noire quand on ne se voit représentée nulle part? Ni dans les médias? Ni dans les livres d’histoire? Comment se construire de manière positive lorsqu’on nous enseigne que nous n’avons eu aucune place dans l’Histoire? La connaissance et le savoir sont primordiaux, ils sont les outils de notre émancipation et de notre autodétermination. N’attendons pas qu’on nous enseigne notre histoire ou qu’on parle de nous! Soyons curieuses, éduquons nous, réapproprions nous notre histoire, notre narration et notre héritage!

Sources :

*Biographie d’Escrava Anastacia https://en.wikipedia.org/wiki/Escrava_Anastacia *

*The story of the legendary icon Anastacia : Escrava Anastacia http://usslave.blogspot.be/2012/03/story-of-legendary-icon-anastacia.html

*Sainte Anastacia http://www.afroriowalkingtour.com/saint-anastasia-fr.html

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “BlackHERstorymonth#4 : Anastacia, l’esclave devenue sainte.

  1. Superbe article @afrofeminista,

    Mieux vaut chercher nous-mêmes à connaître notre VRAIE histoire car ça m’étonnerais fort que la société actuelle, qui falsifie sans cesse l’histoire des noirs et du continent africain, décide de nous apprendre nos véritables accomplissements et nos héritages!

    xoxo

    Aimé par 1 personne

  2. Merci et Félicitations pour cet article, je suis un homme qui a la trentaine et nouveau dans le monde politique en République démocratique du Congo(ex zaïre). Et ceci vient de me redonner courage et force pour continuer ma lutte, non seulement pour les femmes, mais aussi les hommes. Le Noir avait une vie avant l’esclavage, une administration et j’en passe. Le bidouillage de l’histoire nous à laissé sans repère ni source de connaissance pour péreniser notre mode de vie(civilisation si je puis me permettre d’aller jusque là), le plus grand combat que l’Africain a, est celui de l’ignorance. c’est mon combat. Le manque d’estime de soi, aussi un autre combat car nous sommes à l’ère des sacrifices pour faire un pas significatif vers le develeppement qui pour ma part nous l’avions déjà connu et qui nous a été arraché. Loin de moi une quelconque idée raciste, j’aime tout le monde mais pas au point de laisser mon meilleur ami violer la seule femme que j’ai et que j’aime. Ce rétard pris dans cette ligne qu’est l’histoire n’est pas une erreur mais un plan bien conçu pour distraire ce peuple travailleur, aimant et solidaire. J’encourage votre demarche et je vous demanderais de partager sans répis ni fatigue des messages d’éveille de conscience et de courage pour que ceux qui traine â comprendre que la vraie histoire ne se raconte que de la bouche elui qui est concerné et que le mensonge n’est vérité que pour qui n’aime pas la vérité. Et j’aime bien signer mon passage par ma pensé: » dans tous les cas et/ou conflits, tout le monde a raison, c’est juste la cause qui diffère ». Pour ma part je defend la cause de la sagesse africaine.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s