Virginité & politiques de respectabilité.

IMG_1857

Il y a quelques jours, la star de téléralité afro-américaine et fille du célèbre Révérend Run, Angela Simmons annonçait sa grossesse. Au milieu des félicitations de rigueur, de nombreuses critiques à l’encontre de la jeune femme ont déferlé sur les réseaux sociaux. Effet, un certain nombre de personnes lui reprochent tout d’abord d’être tombée enceinte hors mariage et surtout d’avoir prôné précédemment l’abstinence avant le mariage.

En lisant ces commentaires,  je fus perplexe et outrée de voir des gens s’arroger le droit de critiquer le choix d’une femme de préserver ou non sa virginité et d’être enceinte sans être mariée. Cependant, cette attitude est révélatrice du regard que la société porte sur la sexualité des femmes et au-delà sur la virginité.

Sacralisée et érigée en gage de pureté en Afrique subsaharienne et dans les communautés afrodescendantes, la virginité n’a cessé d’être instrumentalisée dans des sociétés patriarcales comme instrument d’oppression à l’encontre des femmes. Les textes religieux, les traditions et coutumes sont tour à tour convoqués pour sommer les femmes de se « préserver » jusqu’au mariage au risque de passer pour des femmes « de petite vertu », des « putes », des « trainées » et beaucoup d’autres noms d’oiseaux. Bien évidemment, il n’en est pas de même pour les hommes qui sont, au contraire, encouragés à explorer les joies de la sexualité avant de se ranger avec une femme « chaste » et « pure ». Contrairement aux femmes, ils n’ont pas à craindre d’être stigmatisés et ostracisés en raison de leur sexualité.

Cette exigence de virginité a pour effet de déposséder les femmes de leur corps et de la maîtrise de leur sexualité, notamment dans le cas de la tradition du « drap de sang » ou du « test de virginité » encore pratiqué dans de nombreux pays et qui a été considéré par l’Organisation Mondiale de la Santé comme une violence sexuelle à l’égard des femmes. Ce genre de pratique dégradante pour les femmes viole leur intégrité physique et morale et a pour conséquence le recours à la reconstruction de leur hymen pour éviter l’opprobre familiale et sociétale. De plus, certaines n’ont d’autre choix que de recourir à des méthodes discutables et dangereuses telles que le savon de virginité qui aurait pour effet de resserrer les muqueuses grâce à ses vertus astringentes.

De plus, la sacralisation de la virginité créé également une distinction scandaleuse entre, d’un côté les femmes « respectables », et de l’autre côté les femmes « non respectables ». Dans cette configuration, la virginité octroie donc de la « valeur »pour celles qui ont fait le choix de se préserver pour le mariage. Par exemple, le maire de la ville d’Uthukela, en Afrique du Sud, a décidé d’octroyer des bourses d’études aux seules jeunes filles qui s’engagent à rester vierges tout au long de leur scolarité. Cette mesura aurait pour but de lutter contre le sida et les grossesses précoces et permettre aux jeunes filles de se consacrer uniquement à leurs études. Forcément, les jeunes garçons ne sont pas soumis à ce genre de mesure révoltante et misogyne qui n’a que pour seul objectif de stigmatiser et d’oppresser les jeunes filles.

Dans des sociétés africaines et afrodescendantes où la sexualité de la femme noire reste un tabou, la virginité n’est qu’un pan des politiques de respectabilité imposées aux femmes. Ces politiques de respectabilité sont des instruments d’oppression et d’asservissement qui permettent d’asseoir la domination masculine. Imposer la virginité aux femmes comme gage de respectabilité et de probité est d’une violence sans nom et un déni de respect et de considération à leur égard. Il est temps que le corps des femmes cesse d’être un terrain d’enjeux politiques, religieux et idéologiques. Les femmes doivent pouvoir jouir en toute liberté du droit à disposer de leurs corps et à maîtriser leur sexualité sans craindre d’être vilipendées.

Il ne s’agit pas de faire un plaidoyer pour ou contre la virginité mais de défendre l’émancipation et l’autodétermination des femmes qui ne sauraient être envisagées sans en prendre en considération la question du libre choix que le joug patriarcal et ses normes misogynes et ses politiques de respectabilité dénient aux femmes.

La virginité relève du domaine intime, toute femme devrait avoir le droit de choisir de la préserver ou pas, sans devoir s’en justifier ou s’en expliquer. Ce choix ne devrait en aucune façon être conditionné par des facteurs extérieurs mais doit rester un choix libre et éclairé. Angela Simmons, comme beaucoup d’autres femmes, avait fait le CHOIX de demeurer vierge avant le mariage et ensuite a fait le CHOIX de ne plus l’être et d’avoir un enfant sans être mariée. C’est SON CHOIX et il ne doit susciter aucun commentaire!!!

Les décisions prises par les femmes concernant leur sexualité doivent cesser d’être soumises aux normes sociétales, religieuses et traditionnelles qui n’ont pour seul dessein de les inférioriser et de les départir de leur libre arbitre.

Pour conclure, la sexualité des femmes noires reste un enjeu important dans la lutte pour leur émancipation. Les pressions familiales, religieuses et traditionnelles les contraignent à s’enfermer dans des rôles prédéterminés et étriqués qui les déshumanisent et leur nie la capacité à s’autodéterminer. Le système patriarcal perpétue cet état de fait afin de consolider sa domination et son oppression séculaire sur les femmes et pour contenir tout risque de remise en question dudit système et des privilèges qu’ils octroient aux hommes. Il nous appartient donc ,en tant que femmes, de nous battre sans relâche contre ce système qui nous avilit afin de gagner notre indépendance et notre émancipation.

Publicités

4 réflexions sur “Virginité & politiques de respectabilité.

  1. je vais apprecier l’article.
    pour garder ma virginité je suis enfermée a la maison et autres restrictions sevères.
    Pas facile a vivre l’ etre chretiennes exemplaires, …
    Ce qui exige mon père , curé ortodoxe ethiopien!
    Je demande toujours a Jesus la force.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s