When life gives you lemons, make lemonade.

IMG_4527 (1)

Je n’aime pas parler de moi. Par pudeur.  Pour cette raison, j’ai retardé l’écriture de cet article autant que possible..jusqu’à ce que je me rende compte que je ne pouvais continuer à fuir, à me fuir….

J’ai été absente du blog pendant une longue période jusqu’à récemment. Huit mois. Huit long mois où je n’ai pas écrit une ligne sur ce blog. Huit mois durant lesquels j’ai été peu présente sur les réseaux sociaux. Un post par ci, un post par là…rien de plus. J’ai eu besoin de prendre du recul. En effet, l’année 2017 fut assez difficile pour moi en raison de épreuves personnelles que j’ai dû traverser. Durant cette période, j’en sui arrivée à remettre en question un certain nombre de choses dans ma vie. Parmi ces choses, l’existence même de ce blog. J’ai pensé à fermer ce blog, ne voyant pas l’utilité ou la finalité qu’il pouvait avoir. J’ai pensé à fermer ce blog car je ne saisissais plus le sens du travail que j’y effectuais depuis plus trois ans déjà. J’ai pensé à fermer ce blog car j’avais perdu foi en moi, en ce qui m’animait lorsqu’en juillet 2014 je décidais d’ouvrir un blog dédié aux problématiques de genre des femmes africaines et afrodescendantes.

Ces questionnements, ces doutes et ces interrogations m’ont traversé pendant longtemps. Huit mois. Huit long mois durant lesquels j’ai procédé à une introspection. J’ai mis mon présent en perspective avec mon passé. Le chemin que j’ai parcouru pour devenir la femme que je suis aujourd’hui. Ce chemin qui fut rempli d’embûches, devrais-je plutôt dire qu’il fut constitué de nombreuses discriminations, oppressions et d’injustices . J’en ai bavé. J’ai connu l’exclusion, l’échec, le harcèlement, la violence morale, l’ostracisation, la dépression. Je suis tombée. Je me suis relevée. Je suis tombée encore pour me relever encore, ainsi de suite…

C’est mon histoire. Une histoire qui n’a pas toujours facile à porter tant il n’est pas facile de s’extirper d’un passé douloureux ou de soigner de vieilles blessures. Cette histoire a fait de moi la personne que je suis devenue. Elle a conditionné nombre de mes choix et d mes orientations. Ce blog en fait partie. Contrairement à ce que beaucoup de personnes ont pensé lorsque j’ai ouvert ce blog il y  a presque quatre ans maintenant, je ne l’ai pas fait pour suivre une mode ou pour copier qui que ce soit. J’ai ouvert ce blog afroféministe car je voulais parler de problématiques qui font écho à mon vécu de femme noire. J’ai voulu porter un message que j’aurais voulu entendre plus jeune et dans certaines situations difficiles que j’ai traversé. J’ai voulu parler des femmes qui me ressemblent et déconstruire les préjugés dont j’ai moi-même souffert dans ma vie. J’ai voulu exorciser ma colère, une colère qui m’a habité pendant très longtemps qui m’a consumé plus d’une fois.

Ce hiatus de huit mois m’a permis de me rappeler toutes ces raisons qui m’ont amené créer ce blog et à partager tout ce que j’y partage depuis toutes ces années. J’ai également compris qu’on échappe à ce qu’on est et à ce qui nous anime. Mes engagements mes convictions font partie de moi de manière inconditionnelle. Même pendant ma période d’absence, celles-ci sont restées intactes et mon engagement afroféministe n’a jamais été ébranlé. C’est pour cette raison que je suis de retour. J’ai finalement compris que la cause des femmes noires m’anime réellement et que je n’aurais de cesse d’oeuvrer en faveur de l’émancipation et l’autodétermination des femmes noires. Cette cause fait partie de moi, elle s’inscrit dans mon parcours personnel qui est à l’origine de la création de ce blog.

La vie n’a pas toujours été tendre avec moi. Comme je l’ai expliqué précédemment, j’ai traversé des moments très difficiles. Ils auraient pu me détruire, me terrasser mais je suis toujours debout. Debout et déterminée à donner du sens à mon parcours de vie. Ce blog en fait partie. C’est pour cette raison que j’ai décidé de revenir il y a quelques semaines sur le blog car j’ai réalisé que je suis la maîtresse de ma vie et qu’il m’appartient de transformer chaque épreuve négative en quelque chose de positif. Je veux continuer à oeuvrer pour les droits des femmes noires à travers ce blog. Je veux utiliser mon parcours, mes blessures, mes peines, ma colère pour atteindre apporter ma pierre à ce grand édifice qu’est l’afroféminisme et le féminisme en général.

Il y a une célèbre citation américaine que j’aime beaucoup qui dit “When life give you lemons, make lemonade.” Cette citation signifie qu’il faut utiliser les expériences négatives de la vie afin d’en tirer du positif. Pour ma part, j’ai décidé d’utiliser les citrons les plus acides que la vie m’a donné pour en faire la citronnade la plus sucrée possible. Cette citronnade représente ce blog et toutes les autres choses positives qui en découlent.

Je suis ravie d’être de retour. Ecrire m’avait tant manqué. Partager à nouveau mes réflexions, mes points de vue, mes coups de coeur et mes coups de gueule avec vous est un réel plaisir.

Je suis de retour. Je suis là où je dois être. Je compte bien y rester.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s