Me, My Sexe and I : Le podcast qui célèbre les féminités noires.

31945866_1673530839405261_5330020604353445888_n

Avez-vous remarqué récemment le succès des podcasts? Ces derniers temps, ce nouveau mode de communication et d’échanges a énormément de succès. Aucun domaine n’y échappe et les podcasts féministes se multiplient. Bien que je trouve cela très intéressant et rafraîchissant de sortir du format classique du blog ou de la vidéo pour aller vers de l’audio, je n’écoute pas de podcast. Faute de temps, je n’ai pas toujours l’occasion de me poser pour écouter les différents podcasts féministes dont j’ai entendu récemment (La Poudre, Kiffe Ta Race,..). Néanmoins, j’ai pris le temps pour écouter Me, My Sexe and I d’Axelle Jah Njiké. My Sexe and I est un podcast sur l’intimité et la sexualité des femmes noires. Durant la première saison, Danielle, Aïssata, Marie, Paoline, Fatou, Gaëlle, & Christine se sont livrées en toute sincérité à Axelle pour raconter leurs vécus personnels et leurs expériences intimes. Il faut savoir qu’Axelle travaille depuis des années sur les questions liées à la sexualité des femmes noires. En effet, elle a été une des co-autrices de l’ouvrage collectif « Volcaniques. Une anthologie du plaisir » dirigé par Léonora Miano en 2014. De plus, Axelle est administratrice au GAMS (Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles féminines) et elle est également l’auteure du blog Parlons Plaisir Féminin.

Donc à l’annonce de ce beau projet, j’ai été très enthousiaste qu’il existe enfin un espace consacré à la sexualité des femmes noires. J’ai donc tout fait pour dégager du temps pour pouvoir me plonger dans les récits des invités. Ce fut des moments très chargés en émotions. On entre dans l’intimité de ces femmes qui se racontent et nous livrent une part d’elles. Au fil des épisodes, je suis passée du rire aux larmes, de la peine à la joie, de l’excitation à la désolation. Certains récits sont poignants, touchants, inspirants, bouleversants tandis que d’autres sont durs et insoutenables. Je pense notamment à celui de Paoline Ekambi qui aborde l’inceste qu’elle a subi. Aussi difficile soit-il d’écouter ce récit, je l’ai fait car il est temps que les tabous, les non-dits, que ces maux sur lesquels on ne veut pas mettre de mots soient discutés et que la parole se libère enfin. Nous appartenons à des communautés où la pudeur ou le quand dira t on empêchent d’aborder des sujets essentiels et font régner la loi du silence. Il est temps de briser ce silence.
En outre, ces témoignages m’ont permis de me questionner sur moi, sur mon rapport à mon corps, à ma féminité et à ma sexualité. Ces interrogations m’ont fait prendre conscience que les tabous entourant la sexualité féminine dans les communautés noires est dommageable pour l’estime de soi. Comment se construire en tant que femme quand on vous nie le droit au plaisir, au désir ? Comment s’épanouir dans un rapport sexuel quand on vous a inculqué très jeune que votre corps était un objet de tentation et que les relations sexuelles, synonymes de péché ? En tant femme noire ayant grandi dans un foyer dans lequel le sexe était tabou et ayant subi le slutshaming dans ma jeunesse, ce podcast a été salvateur, libérateur et rafraîchissant. Tout au long de ces épisodes je me suis dit que si j’avais écouté ce podcast quand j’avais 20 ans, j’aurais mieux supporté les critiques misogynes qui me niaient le droit de vivre ma féminité au motif que j’étais une une femme noire. Je n’aurais pas souffert dans ma chair qu’on me reproche de ne pas me conformer au modèle de la jeune fille noire bien sous tous rapports. Il faut admettre que bien que nous soyons hypersexualisées dans le monde occidental, dans nos communautés nous continuons à subir le poids de la respectabilité qui nous impose à se conformer à l’image de « la bonne femme noire/africaine »c’est-à-dire pure, chaste et docile.

Me, My Sexe and I permet justement de briser ce cliché réducteur et célèbre la diversité, la pluralité et l’individualité des femmes noires.
Je ne suis visiblement pas la seule car la première saison fut un véritable succès avec plus de 90 000 écoutes cumulées sur les plateformes dans plus de 51 pays. Ces chiffres ne sont guère surprenants car comme je l’expliquais plus haut, le tabou entourant la sexualité féminine dans nos communautés est tel que de nombreuses femmes ont besoin d’entendre des récits dans lesquels elles peuvent se retrouver et auxquels elles peuvent s’identifier. Suite à cet engouement, Axelle a décidé de démarrer une seconde saison de Me, My Sexe and I. Pour cela, elle a besoin de nous pour contribuer au financement de ce projet. Une campagne de crowfundig a été lancée le 11 décembre sur la plateforme Ulule pour réunir la somme de 20.000€. Chaque personne peut contribuer à partir de 5€. Axelle doit réunir les 100% de la somme sinon l’argent ne sera pas débloqué et les contributeurs et les contributrices seront remboursés.
Je vous encourage donc vivement à contribuer à ce projet en donnant ce que vous pouvez en fonction de vos moyens à cette adresse https://fr.ulule.com/sexe-podcast/?fbclid=IwAR1qDfMkUNPs0cSaXkTyAC33zXWkQcmWI2XQmZXFNS6FnyERa8h2rANPQ5k
C’est un projet qui est très important pour nous mais également pour nos filles, nos nièces, nos petites sœurs pour qu’elles prennent conscience de la puissance de leur féminité, de leur sexualité et de leur individualité. Comme je le dis souvent, la représentation compte pour les jeunes femmes noires qui manquent de rôles modèles. Ce podcast participe à favoriser cette représentation pour des jeunes filles noires qui auront l’occasion de grandir en écoutant des femmes qui leur ressemblent et qui à travers leurs discours leur feront comprendre qu’elles n’ont pas avoir honte d’être ce qu’elles sont et qu’elles ont le droit de s’autodéterminer.

Pour ma part, j’ai contribué à la hauteur de mes moyens pour qu’aucune jeune fille noire qui subit le slutshaming comme je l’ai subi ne doive avoir honte ou baisser la tête car elle aura eu un espace où des voix féminines noires lui auront fait se sentir puissante, belle et forte.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s